Histoire

Qu'est-ce qu'une carmélite ?



A la suite du prophète Elie

Elie


De même qu'Elie était parti au désert à la rencontre du Seigneur, des ermites s’installent sur le Mont Carmel et y bâtissent une chapelle dédiée à la Vierge Marie.
Regroupés sous le nom de Frères de la Bienheureuse Vierge Marie, ils reçoivent en 1204 une règle de vie qui définit ainsi leur vocation :
« Que chacun demeure seul dans sa cellule, méditant jour et nuit la loi du Seigneur ».
L’Ordre s’étend en Europe.


« Il est vivant,
le Seigneur Dieu
devant qui
je me tiens »

Livre des Rois

Thérèse d’Avila

Histoire2 En 1682, Thérèse d’Avila, carmélite espagnole, « bouleversée par tant d’âmes qui se perdent » réforme l’Ordre du Carmel. Elle met au cœur de la vie des dizaines de carmels qu’elle fonde l’oraison, cette prière silencieuse où l’on est seul avec le Seul.

«Ne vous écartez jamais d’un si bon ami. Si vous prenez l’habitude de l’attirer auprès de vous, s’il voit que vous l’appelez avec amour, (…), vous n’arriverez pas, comme on dit, à vous en débarrasser, jamais il ne vous manquera, il vous aidera dans tout votre travail, il sera partout avec vous. Pensez-vous que ce soit peu de chose qu’un tel ami à nos cotés ? »

Thérèse d’Avila
Chemin de Perfection 26, 1


D’autres grandes figures carmélitaines

Histoire3Histoire5Histoire6Histoire7TH9A_aux_mains_jointes


L’ordre du carmel engendre au cours des siècles de nombreux saints qui guident les chrétiens dans les voies du cœur à cœur avec Dieu : Jean de la Croix, bien sûr, notre petite Thérèse, Elisabeth de la Trinité, Edith Stein, le P. Jacques de Jésus, le P. Marie Eugène, Mariam de Galilée, Teresa de los Andes et tant d'autres...


La Vierge Marie

Histoire8



Nous voyons en Marie la priante par excellence, celle qui n’a été que OUI au dessein de Dieu, modèle de ce que nous désirons être.