Lettres des tranches nov 2017

 

En ce mois où nous avons commémoré le 99è anniversaire de la signature de l'armistice du 11 novembre 1918, qui a mis fin aux combats de la terrible guerre de 1914-1918, souvenons-nous des innombrables lettres qui ont été envoyées par les Poilus au Carmel de Lisieux. L'ouvrage intitulé; Nous, les Poilus. Plus forte que l'acier: Lettres des tranchées à Thérèse de Lisieux (ed. du Cerf, 2014. ISBN : 9782204102025) nous propose une sélection  de soixante-quinze missives parmi les deux mille dossiers conservés au archives du Carmel. Ces lettres témoignent de l'action surnaturelle de "soeur Thérèse", celle qui a été nommée par le futur Père Marie-Eugène de l'Enfant Jésus, lui-même séminariste soldat à l'époque, la "céleste protectrice".

 Henri Grialou

La parole ainsi donnée aux Poilus rend un vibrant et vivant témoignage à ceux qui, dans l'enfer de cette guerre, recoururent, qu'ils aient ou non la foi, à cette "petite" et future sainte- elle ne sera canonisée qu’en mai 1925. C'est ainsi qu'au fil des lettres, écrites avec beaucoup de simplicité, l'on peut lire ces impressionnants récits de protection surnaturelle, voire de guérison, de conversions ou de retours à la foi. Du simple soldat au Général Jean Joubert des Ouches, commandant de la Légion d'Honneur, tous sont unanimes et nous font revivre ces moments exceptionnels. Une belle façon de se souvenir.