Quelques mots de sœur Marie, Prieure du Carmel de Lisieux

« La vie religieuse a considérablement évolué. Elle a connu plusieurs phases au cours de lhistoire, qui sont liées à limage que chaque époque se fait  de Dieu, selon sa sensibilité propre et sa façon de comprendre  la foi.

Ainsi, du Moyen Age à nos jours, la façon de vivre la prière a considérablement évolué. Le cloître était par exemple un lieu privilégié pour les moines cisterciens, puisquil leur permettait de contempler Dieu transcendant grâce à l'ouverture vers le Ciel.
Quelques siècles plus tard, au Carmel, cest la cellule qui est le jardin intérieur, le « cloître intérieur »Au fil du temps,  le cloître a donc peu à peu perdu cette fonction primitive et est devenu comme un lieu de passage.

cloître  carmel  Lisieux                                                         Cloître du carmel de Lisieux, vue aérienne

De nos jours, face à un monde « multipolaire », le christianisme apprend à vivre avec dautres propositions, évidemment respectables. Cette manière de présenter le christianisme ne modifie pas la doctrine chrétienne, mais tient compte de la présence dautres religions et croyances. Le caractère missionnaire évolue donc également.

Car toute carmélite est missionnaire dans l’âme. Le Carmel nest pas un cocon où se retirer du monde pour y vivre tranquille.  Le temps dédié à la prière personnelle silencieuse prend une grande place dans notre vie. Ce temps permet à chacune dentre nous dorienter sa prière selon l'appel personnel que le Seigneur lui adresse. Cette grande liberté crée une vie communautaire riche, où chacune vit à sa manière et selon sa nature sa mission. Ainsi dun bouquet de fleurs … »

* Cet entretien se fonde en partie sur le  livre du père Philippe Lécrivain, Jésuite, spécialiste de lhistoire de lEglise,  qui a beaucoup réfléchi sur le devenir de la vie religieuse. Il a publié, en 2009 un essai : La manière de vivre des religieux. Une approche théologique, (Bruxelles: Lessius, 2009). Pour en savoir plus sur cet ouvrage, on peut consulter le site: http://www.jesuites.com/actu/2009/lecrivain.htm