La refondation racontée par une carmélite


Une réflexion soutenue par l’Ordre du Carmel

En 1997, année du centenaire de la mort de Thérèse, les pèlerins affluent toujours plus nombreux. Confrontées à leur petit nombre, les carmélites commencent une réflexion sur l’avenir de la communauté.

Un appel est lancé aux Carmels de France pour que des sœurs viennent rejoindre Lisieux pour une « refondation ». Plusieurs carmélites acceptèrent de vivre cette expérience.

Un réaménagement des lieux

Carmel de Lisieux ancien et nouveau batimentsPendant ce temps, les travaux étaient entrepris pour permettre aux sœurs de vivre dans des lieux mieux adaptés. L’ancien carmel de briques était relié par une aile à un nouveau bâtiment, d’une confortable et lumineuse simplicité. 


Une nouvelle communauté

Carmel_de_Lisieux_communaute_2003

En 2003, dix-huit sœurs fondent la nouvelle communauté.

CDLPlusieurs novices frappent à la porte et intègrent la communauté à partir de 2003. Et en 2010 a lieu la première profession solennelle depuis la refondation.

Pour découvrir le "mode d'emploi" pour devenir carmélite et lire le témoignage d'une soeur jeune professe, cliquez sur "profession solennelle" ci-dessus.

Un accueil renouvelé des pèlerins

Carmel_de_Lisieux_exposition Therese Enfant Jesus

Après la refondation de la communauté, la communauté décida d’améliorer l’accueil des pèlerins devenu vétuste. Il s’agissait de présenter Thérèse carmélite d’une manière renouvelée, d’assurer un meilleur accueil aux visiteurs et de favoriser la prière des carmélites et des pèlerins, dans un climat de silence et d’intériorité permettant de goûter la présence palpable de sainte Thérèse dans ces lieux. Ce qui fut fait en 2006/2008. Carmel_de_Lisieux_Soeurs a la Chapelle