Canonisation

 Le 7 janvier 2013, à la suite de la guérison miraculeuse de la petite Carmen, à Valence, Mgr carlos Osoro, Archevêque de Valence, demande l'ouverture du procès de canonisation. Le pape François reconnaît le 18 mars 2015 l'authenticité de ce miracle et signe le décret de canonisation des premiers époux et parents à être canonisés.

L'union était remarquable dans cette famille, soit entre époux, soit entre les parents et les enfants" (témoignage du chanoine Dumaine, Vicaire général de Séez, lors du procès de Thérèse: Summ.II, 120)

 

La canonisation a eu lieu le 18 octobre 2015, lors du synode des évêques sur la mission de la famille dans l'Eglise et dans le monde, par le pape François à Rome. Cette canonisation permet ainsi de mettre en valeur le mariage comme voie de sainteté.

Découvrez le texte de l'homélie du pape François lors de la cérémonie de canonisation des parents Martin :   

http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/homilies/2015/documents/papa-francesco_20151018_omelia-canonizzazioni.html

 

Louis et Zélie Martin

 

Pourquoi cette béatification ?

Si l'Eglise a béatifié Louis et Zélie Martin le 19 octobre 2008, ce n'est pas parce qu'ils sont les parents de Thérèse, mais bien pour leur propre exemple de vie donnée à la suite du Christ. Ils offrent au monde d'aujourd'hui un modèle de sainteté vécue dans une vie ordinaire de laïcs et de famille. "Le bon Dieu m'a donné un père et une mère plus dignes du Ciel que de la terre"
Thérèse

Deux âmes embrasées du désir de Dieu

Médaille de mariageLouis et Zélie naissent dans des familles de la toute petite bourgeoisie catholique et reçoivent la foi biberon. Dès leur jeunesse, ils brulent d'un désir de Dieu tel qu'ils se croient appelés à la vie consacrée. Mais la Providence leur fait découvrir que la sainteté à laquelle ils aspirent peut aussi se vivre dans le mariage, et ils s'épousent le 13 juillet 1858, en choisissant de mettre Dieu au coeur de leur vie comme l'indique leur devise "Dieu premier servi". L'eucharistie quotidienne sera en particulier le pilier de leur existence. "Oui, j'ai un but, et ce but c'est d'aimer Dieu de tout mon coeur"
Louis Martin


Un foyer d'amour

Dessin de la famille MartinL'amour qu'ils puisent au coeur de Dieu dans la prière, Louis et Zélie en vivent particulièrement au sein de leur famille. Couple uni et joyeux, ils désirent élever leurs enfants "pour le Ciel" et leur apprenne donc, comme dira Thérèse, à "vivre d'amour". Cet amour vécu en couple et en famille nous dit quelque chose de l'amour trinitaire de Dieu pour son peuple. "Je t'embrasse de tout mon coeur, écrit Zélie à Louis, je suis si heureuse aujourd'hui, à la pensée de te revoir, que je ne puis travailler. Ta femme qui t'aime plus que sa vie." "Chère Amie, écrit Louis à sa femme, le temps me parait long, il me tarde d'être près de toi. Ton mari et vrai ami, qui t'aime pour la vie"


Une confiance inaltérable

Louis et Zélie connaissent l'immense douleur de perdre quatre enfants. Ils vivent cette épreuve dans la même confiance que celle qui anime toute leur vie, car ils voient en Dieu un "Bon Père" qui veille sur eux et les conduit par le meilleur chemin. Et, tout orientés vers le Ciel, ils vivent profondément la communion des saints en reconnaissant dans la foi la présence à leur côté de leurs chers disparus. On voit à quelle école de confiance a été éduquée la future inventrice de la petite voie. "Quand je pense à ce que le bon Dieu, en qui j'ai mis toute ma confiance et entre les mains de qui j'ai remis le soin de mes affaires, a fait pour moi et mon mari, je ne puis douter que sa divine Providence veille avec un soin particulier sur ses enfants."
Zélie Martin

Des travailleurs chrétiens

dentelle d'AlençonPartis de rien, Louis et Zélie finissent à la tête d'une belle entreprise de dentelle en point d'Alençon pour laquelle ils ont travaillé comme des forçats, Louis ayant revendu son horlogerie-bijouterie pour s'y consacrer. Ils travaillent en chrétiens à la pointe de la doctrine sociale de l'Eglise de leur temps, c'est-à-dire en privilégiant toujours le service de Dieu et le bien de leurs employés, et en donnant une large part de leurs gains et de leur temps aux pauvres et à l'Eglise. "Bien souvent, j'admire le srupule de Louis, et je me dis : "Voilà un homme qui n'a jamais essayé de faire fortune ; quand il s'est établi, son confesseur lui disait d'ouvrir sa boutique le dimanche. Il n'a pas voulu accepter la permission, préférant manquer de belles ventes. Et malgré tout, le voilà riche." Je ne puis attribuer l'aisance dont il jouit à autre chose qu'à une bénédiction spéciale, fruit de son observance fidèle du dimanche."
Zélie Martin


Suivre le Christ jusqu'au bout



A la fin de leur vie, Louis et Zélie connaissent l'épreuve d'une maladie grave qu'ils choisissent de vivre en union avec la Passion du Christ. Zélie, atteinte d'un cancer du sein à 45 ans, remet avec une confiance héroïque sa propre vie et le soin de sa famille dans les mains du Seigneur. Louis, atteint d'une maladie dégénérative du cerveau, accepte d'être interné en hopital psychiatrique dont il fait son nouveau champ d'apostolat. Ils meurent en saints et comme leur fille, "passent leur Ciel à faire du bien sur la terre".

M. Martin vieillard


Prière

pour solliciter des grâces par l’intercession de saints Louis et Zélie Martin

 

Dieu d'éternel amour,
tu nous donnes dans les saints époux Louis et Zélie Martin un exemple de sainteté vécue dans le mariage.
Ils ont gardé la foi et l'espérance au milieu des devoirs et des difficultés de la vie.
Ils ont élevé leurs enfants pour qu'ils deviennent des saints.
Puissent leur prière et leur exemple soutenir les familles dans leur vie chrétienne et nous aider tous à marcher vers la sainteté.
Si telle est ta volonté, daigne nous accorder la grâce que nous demandons maintenant par leur intercession...
et les inscrire au nombre des saints de ton Eglise.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.
Amen