Laurent de la Résurrection (1614–1691)


Frère carme à Paris

Laurent-resurection


Pendant vos repas et vos entretiens
élevez quelques fois vers Dieu votre coeur :
le moindre mouvement lui sera toujours fort agréable.
Lettre n° 9 à une dame, vers 1689

Nous ne saurions trop avoir de confiance
en un Ami si bon et si fidèle
qui ne nous manquera jamais
ni en ce monde, ni en l'autre.
Lettre n° 10 à une dame du 29 octobre 1689

La présence de Dieu
C'est en quoi consiste toute la vie spirituelle
En la pratiquant, on devient spirituel en peu de temps.
Lettre n° 3 à une religieuse, 1685

Il fut d’abord cuisinier pendant 15 ans, puis cordonnier de son monastère.
Il va petit à petit trouver son propre chemin spirituel : vivre travail comme temps de prières, peines comme joies dans la « présence de Dieu » ; transformer toutes ses occupations en « une manière de petits entretiens avec Dieu, sans étude, comme ils viennent.

Nous servir de toutes les oeuvres de notre état
pour marquer à Dieu notre amour
et entretenir sa présence en nous...
Je retourne mon omelette dans la poêle pour l'amour de Dieu.
Mœurs, n° 10

Notre sanctification dépend,
non du changement de nos oeuvres,
mais de faire pour Dieu
ce que nous faisons ordinairement pour nous-mêmes.
Quatrième entretien, 25 novembre 1667, n° 44

Une petite élévation du coeur suffit,
un petit souvenir de Dieu,
une adoration intérieure...
pour courtes qu'elles soient,
ces prières sont très agréables à Dieu.
Lettre n° 6 à une dame, du 12 octobre 1688

La pratique la plus sainte et la plus nécessaire en la vie spirituelle
est la présence de Dieu
C'est de se plaire et de s'accoutumer en sa divine compagnie
s'entretenant amoureusement avec lui en tout temps.
Maximes n° 6