THERESE DE LISIEUX ET LA BIBLE

Les écrits de Thérèse sont pétris de l'Ecriture qu'elle connaissait par coeur et par le coeur, comme nous le montre par exemple l'appropriation magistrale qu'elle fait de la prière sacerdotale du Christ :


Therese de Lisieux texte manuscrit « Père, J'ai fait connaître ton nom aux hommes que tu m'as donnés du milieu du monde.
Ils étaient à toi, et tu me les as donnés; et ils ont gardé ta parole.
Maintenant ils ont connu que tout ce que tu m'as donné vient de toi.
Car je leur ai donné les paroles que tu m'as données; et ils les ont reçues,
et ils ont vraiment connu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m'as envoyé.
Père, je veux que là où je suis ceux que tu m'as donnés soient aussi avec moi,
afin qu'ils voient ma gloire, la gloire que tu m'as donnée,
parce que tu m'as aimé avant la fondation du monde.
Père juste, le monde ne t'a point connu; mais moi je t'ai connu,
et ceux-ci ont connu que tu m'as envoyé.
Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître,
afin que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux, et que je sois en eux »

Prière sacerdotale Evangile Jean, 17,6


Seigneur, vous le savez, je n'ai point d'autres trésors que les âmes qu'il vous a plu d'unir à la mienne; ces trésors, c'est vous qui me les avez confiés, aussi j'ose emprunter les paroles que vous avez adressées au Père Céleste le dernier soir (…) : "Je vous ai glorifié sur la terre; j'ai accompli l’œuvre que vous m'avez donnée à faire; j'ai fait connaître votre nom à ceux que vous m'avez donnés: ils étaient à vous, et vous me les avez donnés. (…)
Mon Père, je souhaite qu'où je serai, ceux que vous m'avez donnés y soient avec moi, et que le monde connaisse que vous les avez aimés comme vous m'avez aimée moi-même."
Oui Seigneur, voilà ce que je voudrais répéter après vous, avant de m'envoler en vos bras. C'est peut-être de la témérité? Mais non depuis longtemps vous m'avez permis d'être audacieuse avec vous, comme le père de l'enfant prodigue parlant à son fils aîné, vous m'avez dit: "Tout ce qui est à moi est à toi." Vos paroles, ô Jésus, sont donc à moi et je puis m'en servir pour attirer sur les âmes qui me sont unies les faveurs du Père Céleste. (…) Je veux demander simplement qu'un jour nous soyons tous réunis dans votre beau Ciel.

Manuscrit C

Thérèse a lu assidûment l’Ecriture, à une époque où ce n’était pas l’usage (elle ‘avait que les Evangiles à sa disposition). Elle cherche à la comprendre avec son cœur et son intelligence et y découvre Dieu qui lui parle dans sa vie. Elle partagera ses découvertes à ses sœurs et tout particulièrement à Céline, sa confidente et novice.
Ses écrits sont pétris de cette lecture biblique.